dimanche 13 avril 2014

Monnaie Honnête à Castelnaudary

Ca y est ... mon cousin Chris et moi (cofondateurs de l'Association Monnaie Honnête) avons fait notre première réunion publique hier soir à Castelnaudary. Ca a été annoncé depuis pas mal de temps sur le site de l'association Quai N° 10.

Et voici l'affiche que Chris a distribué au marché, et dans pas mal d'endroits appropriés.
Moi-même j'ai fait un peu de pub... mais pas grande chose, je dois admettre.

Le résultat? Eh bien, il y avait moi, Chris, sa femme Ursula, leur fille Tasmin, Alain (qui s'occupe de la salle pour l'association Quai N° 10) et UNE autre personne - merci Patrice!!

Heureusement, Chris et moi ne sommes pas démotivés. En fait, c'était un très bon occasion pour nous de roder un peu notre discours. Voici, donc, ce que vous avez raté. D'abord le premier diapo...
Ensuite, un rappel du discours de François Hollande le 22 janvier 2012 au Bourget, où il a annoncé que son véritable adversaire était le Monde de la Finance.
Ensuite, j'ai montré une graphique de l'augmentation de la dette publique en France depuis 1970... qui termine à la fin de 2013 avec €1925.3 milliards de dettes - €30 000 pour chaque citoyen en France - c'est à dire €120 000 pour une famille de quatre.
Puis, les mêmes données de dette publique mais en pourcentage de P.I.B. On voit que à la fin de 2013 nous sommes à 93.5% - ce qui nous met sous pression de Bruxelles - car nous n'avons droit qu'à 80% selon le traité de Lisbonne. Bonjour l'austérité. En effet, notre gouvernement est en train de décider comment faire €50 milliards d'économies d'ici 2017. (Note à François Hollande et son gouvernement - les intérêts sur la dette publique = plus de €50 milliards par an).
Mais on voit également deux autres courbes que j'ai calculé. D'abord, en violet, une courbe de la dette publique que l'on aurait eu si on n'était pas obligé de payé des intérêts. On voit que la dette serait restée constante à environ 20% de P.I.B. Et puis, encore plus impressionnante - la ligne bleue qui montre ce qui serait passé si, au lieu de payer des intérêts, les mêmes sommes étaient utilisées pour rembourser la dette. On aurait été bénéficiaire depuis environ 25 ans. Et notre gouvernement aurait pu profiter d'un budget supplémentaire de plus de €1160 milliards (c'est la somme de tous les paiements d'intérêt depuis 1987).

Ensuite, j'ai montré une figure montrant qu'il n'y a pas que de la dette publique de €1925 milliards. Selon les chiffres de la BIS, il y a aussi €1170 milliards de dette de ménages. Et €2140 milliards de dettes pour les entreprises. Ca fait un totale de €5222 milliards - environ €80 000 pour chaque citoyen en France.

Donc, pour nous désendetter, il suffit que chaque citoyen en France trouve €80 000 - et le tour est joué (!)

La question clé est la suivante. A qui doit-on tout cet argent? Les Chinois? Les Sheiks du Golfe?

En réalité, on doit cet argent aux gens qui l'ont crée. Et c'est qui ces gens?

Nous avons montré une jolie séquence de moins d'un minute où on voit des gens qui tente de répondre à la question "Qui crée de l'argent?". C'est Mathieu Leberger qui l'a réaliser. La voici.
video

Ensuite, nous avons montré un autre filme de 10 minutes que vous pouvez trouver sur le web "Comprendre la dette publique (en quelques minutes)". C'est très bien fait!

Après c'est deux filmes, nous avons reposé la question - qui crée l'argent? La réponse, bien sur, est que l'argent est crée de toute pièce par les banques commerciales lorsqu'elles font des prêts.

Mais, pour convaincre ceux qui pourraient croire encore que cette version des faits est littéralement incroyable, j'ai présenté ce qu'a annoncé la Banque d'Angleterre il y a quelques semaines.

Voici un clip du vidéo de la Banque d'Angleterre, où on voit quelqu'un en train de dire précisément ceci (en anglais) :
video


 Et puis pour enfoncer le clou, j'ai montré un clip de Bernard Maris, l'un des économists les plus connu en France, chroniquer sur France Inter, et conseilleur générale à la Banque de France, qui a dis ceci dans un documentaire recent appelé "La Dette".


Voici ce qu'il dit exactement en réponse à la question "D'où vient l'argent que prêtent les banques". Sa réponse est stupéfiante :
"Elles le fabriquent elles-mêmes avec l'autorisation de la banque centrale. Par exemple.... vous achetez un immeuble qui vaut ... €500 000. Et bien, la banque va fabriquer 500 000 euros, à partir de rien. Vous direz elle ne fabrique pas €500 000 de billets. Si - elle fabrique €500 000 de billets, qu'elle peut vous donner. Sauf que c'est une écriture, parce que vous n'allez pas chercher, pour payer votre immeuble, £500 000 en billets - vous le payez par chèque. Mais c'est la même chose. Si vous vouliez le payer en billets, elle vous donnerez £500 mille en billets qu'elle irez demander à la Banque Centrale, parqu'elle dit - voilà, j'ai une créance sur Monsieur, qui vaut 500 mille euros, qu'est ce que vous donnez en échange? Et la banque centrale dit - je vous donne 500 mille euros en billets. Sauf que, comme ces billets ne sont jamais demandés, ça circule sous forme d'écriture. Mais il faut bien comprendre ça. Quand on a compris ça, on a tout compris à la monnaie. C'est que la banque fabrique à partir de rien de l'argent. C'est le métier du banquier. La banque crée ex nihilo de l'argent. Ca c'est quelque chose qui est très difficile à comprendre".

A la fin, et une fois que l'on a compris la nature de la création de la monnaie, nous avons présenté très rapidement les cinq propositions principales de Monnaie Honnête:

Et pour terminer, une liste des quatre façons principales qu'un gouvernement pourrait utiliser de l'argent fourni sans dette par une banque centrale.

Bon, je ne vais pas prétendre que le fait qu'il n'y avait qu'une personne à notre première réunion n'était pas une petite déception... j'avais apporté de quoi boire pour une centaine de personnes!

Mais, maintenant nous sommes rodés. Et nous sommes disponibles pour présenter nos arguments à qui veut bien nous écouter!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire